RSS

  • Flux RSS des articles

On the professional side

What my students say;

"You have been a fantastic teacher and a friend. My move to France would have been positively awful had I not had such a wonderful tuition by you. You are truly an energetic, interesting person who makes people at ease and comfortable in your company. Thank you for everything, Nikki. (Nikki's own website to help you to move to France; http://frenchentree.com)."

 

"Vanessa is an excellent teacher who makes lessons interesting and fun. Her knowledge of French, French customs and history is second to none and her English is as good as any native. Her teaching methods are extremely motivating and encouraging and I now feel confident in travelling to France knowing I can understand, speak and read the language. Learning French has been a wonderful experience.  Carol, Richmond." 

 

"Vanessa, I just wanted to let you know how the exam [To enter the business school INSEAD in Fontainebleau http://www.insead.edu] went and to thank you for your wonderful teaching. I passed! The standard was a lot lower than how you describe the DELF - but the grammar was quite tough and only the quality of your teaching made it easier than it was. Still I want to say that you are the best teacher I have come across in a long time (and I have had many!). Sanjiv, Boston Consulting Group, London W1."

 

 "Vanessa is a brilliant teacher! Bright and full of energy, she ensures that lessons are captivating and fun. She is also highly organised, so each course – and every lesson within it – is carefully structured to make sure that the many aspects of French language and culture are covered, as well as various ways of learning – for example, reading, writing, listening and speaking. I would whole-heartedly recommend Vanessa to any potential student! Gareth Trew, actor and writer." (To learn about Gareth's publications, check at http://garethtrew.wordpress.com).

 

"I've really enjoyed the lessons so far. Their content has been varied; we've covered a number of different topics. Vanessa is extremely approachable and helpful, and manages to convey things in French in such a way that, even with my limited vocabulary, they are instantly understandable. Michael, Stockwell."

 

 

Business French testimonials

I have been a student of Vanessa for over 3 years. I have without question improved my French greatly, and naturally I am delighted at such personal progress. Each class has appropriate structure, varied content, but with enough flexibility to allow a free-flow of everyday conversational French.

I look forward to continuing with Vanessa in the future, and am very happy to recommend her to prospective students.

 

Yours sincerely,

Allan R Peters

Co-Partner & Owner – Charles Worthington

 

Vanessa is as flexible with scheduling lessons around my workload as she is on the topics we discuss within our lessons. I value and appreciate that.
 
Where Vanessa is not flexible? On ensuring you are streched, little by little, with each lesson. Looking back over three years -
I've come a long way from being able to order a coffee in a cafe and am now starting to increase my confidence in handling materials received from colleagues in France.
 
Happy to recommend this friendly fantastic teacher!
 
Hugh, Consultant at Aon

Translation services

My organisation, Children in Crisis, an overseas development NGO, has enlisted the translation services of Vanessa-George Barraud to translate a number of key documents from English into French. One such document, an External Evaluation Report of our work in Eastern Democratic Republic of Congo (DRC), was widely disseminated in-country, to internal and external audiences, including officials from the Ministry of Education in DRC. The translation of this Report had to be of a high standard, and Vanessa did not let us down; the quality of her translation and her attention to the schedule is excellent. I would have no hesitation in recommending Vanessa to other organisations, development based or otherwise.’’

 

Sarah Rowse, Director of Programmes.

www.childrenincrisis.org

Lundi 3 mai 2010 1 03 /05 /Mai /2010 11:01

   

Quand j'étais petite, j'adorais lire et ma matière préférée à l'école était, bien sûr, le français. Enfant ou adolescente, je me demandais pourquoi nous perdions notre temps à étudier les théorèmes de Pythagore ou les racines carrées quand nous avions tant de magnifiques romans à lire.

Je lisais tous les livres que mes professeurs recommandaient. J'attendais mes vacances avec impatience, non pas pour regarder la télé ou dormir jusqu'à midi, mais pour lire, lire, lire. Je lisais parfois toute la nuit ; impossible de fermer le livre quand le personnage est en telle difficulté ! Mon père venait me gronder (tell off) et pour éteindre la lumière. Alors je lisais en cachette (=hiding), sous les draps avec ma lampe de poche.

J'adorais les mots, les personnages, les aventures et les époques (=periods of time).

 

Mais il y avait une chose que je détestais en classe de français. Ou plutôt deux ; la grammaire et la conjugaison. Je ne comprenais rien ou plutôt je trouvais les noms tellement moches que je ne voulais pas les entendre ; proposition relative ou subordonnée, adjectif épithète, attribut du sujet, plus-que-parfait ou conditionnel passé. Et mes professeurs nous parlaient sans cesse de Flaubert, le seul auteur que je n'ai jamais réussi à finir tellement je m'ennuyais, tellement j'avais l'impression de lire un livre de grammaire. "Admirez l'utilisation de l'imparfait dans cette phrase !" nous disait notre professeur. Et pendant qu'il nous parlait de Flaubert, sous ma table de classe, je lisais Zola ou Alexandre Dumas.

Les années ont passé et je suis devenue professeur de Français. Je n'enseigne pas la littérature ni les adjectifs épithètes. Non, j'enseigne aux étrangers qui aiment mon pays et sa culture. Pendant les classes, nous parlons un peu de grammaire et beaucoup de tourisme, de gastronomie, de films. Mais pour devenir professeur, j'ai du ouvrir mon bescherelle et étudier mes verbes. Conditionnel présent ou subjonctif passé et accord des participes n'ont plus de secrets pour moi. J'ai de la chance ; parce que j'ai beaucoup lu pendant mon enfance, la plupart des choses sont instinctives. Je me souviens de mes amis qui ne comprenaient pas la différence entre "ces" et "ses" ou qui écrivaient "j'ai manger" sans comprendre l'horreur de la faute pour les amoureux de la langue française.

Aujourd'hui, j'enseigne cette grammaire difficile à mes étudiants mais je leur répète toujours ; "ne faites pas attention aux exceptions ; les français eux-mêmes ne les respectent pas". Et, soulagés, mes étudiants referment le livre des accords des participes passés.

 

Le Français, c'est difficile ? Peut-être. Mais il y a des erreurs que je ne pardonne pas. Je lis des emails de mes amis français et parfois, je dois vous le dire, je m'étrangle devant mon écran d'ordinateur. Mes chers amis -secrétaires, instituteurs, journalistes ou diplomés de grandes écoles- s'il vous plaît, respectez la langue de Molière !

 

Je répète souvent mais rien n'y fait et je vois ces erreurs d'email en email. "L'ordinateur corrige mes erreurs" me disent certains amis. Oui, mais pas les participes passés.

Voyons voir, ce n'est pas si compliqué, sinon on ne nous l'apprendrait pas à l'âge de 7 ans.

Alors, ressortez vos cahiers d'écoliers s'il vous plait et notez ;

 

 

1. Il n'y a pas de S à la deuxième personne du singulier à l'impératif pour les verbes en ER.

Mon dieu, qu'est-ce que ça veut dire ??

Ca veut dire qu'on écrit "téléphone-moi, appelle-moi, va voir, regarde ça!" Pas de S avec Tu à l'impératif, s'il vous plaît.

 

 

2. Pas de S au futur simple à la première personne du singulier.

Je serai, j'irai, je verrai ; c'est du futur. Si vous écrivez "je serais" ça devient du conditionnel.

Je vois cette erreur tous les jours ! Argh !

 

 

 

 

  3. L'accord des participes. Ok, c'est embêtant. Mais souvenez-vous de la règle apprise à l'école ; "On n'accorde pas le participe passé avec l'auxiliaire "avoir" excepté quand le complément d'objet direct est avant l'auxiliaire".

Mon dieu, j'ai appris cette phrase indigeste. Mais qu'est-ce que ça veut dire?

Observez.

J'ai lu deux livres.

Je les ai lus.

Les livres que j'ai lus.

 

Attention !

J'ai appelé Emilie.

Je l'ai appelée. (=direct)

J'ai téléphoné à Emilie.

Je lui ai téléphoné. (=indirect)

 

Je me suis coupée (une femme parle).

Je me suis coupé la jambe.

Je me la suis coupée.

 

Bon, si vous n'êtes pas des spécialistes des participes passés ce n'est pas grave.

Mais pensez à l'impératif et au futur s'il vous plait!

 

Par frenchteacher - Publié dans : GRAMMAIRE/VOCABULAIRE
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

C'est moi !

  • Frenchteacher
  • Le blog de frenchteacher
  • Femme
  • cinéma histoire gastronomie FLE culture française
  • Bonjour ! Je suis professeur de Fle depuis dix ans et j'adore mon travail. J'aime partager mes connaissances et apprendre toujours plus sur ma culture avec les questions de mes étudiants. N'hésitez pas à me contacter !

Rechercher

Partager

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés